Insomnie, quand tu nous tiens en otage !

Chère insomnie,

Il est 3 heures du matin, l’esprit embrouillé, j’ai peine à me questionner à savoir si tu es du genre masculin ou féminin ? Mais à prime abord, j’aurais tendance à croire que tu es du genre féminin.
En effet, seul le genre féminin peut décider de passer par son entêtement, la nuit à penser, repenser ou repasser des questionnements, des réflexions, une situation ou un tracas !

Seul le genre féminin, dans sa vague de réflexions, peut ne pas réaliser que cet exercice en pleine nuit, ne sert à rien d’autre qu’à t’enlever des heures de sommeil et te livrer à l’aube de cette nouvelle journée, qu’exténuée et surtout … avec aucune opinion, piste de réflexions et/ou solution, à ces propos qui te chicotent l’esprit.

Si tu étais du genre masculin, tu aurais décidé de me laisser dormir, voir même ronfler, faire le choix de procrastiner, le temps d’une nuit, sachant bien que fraîche et dispose au matin, je serais mieux pour réfléchir et trouver réponse.

Si tu étais du genre masculin, tu saurais aussi que l’esprit qui est ton chum, m’aurait passé la « poc » me soufflant réflexions et/ou réponse, durant la nuit ….

Alors ce matin, je sais pertinemment que tu es du genre féminin alors je te prierais, pour la nuit prochaine, d’aller passer tes symptômes de SPM, ou tes symptômes de ménopause ou tout simplement ton exaspération …. ailleurs que chez moi !

Signé une fille qui a besoin de cache cerne ce matin 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *